Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 2 Décembre à 12:24

15è Festival international du film de Marrakech: Le comédien franco-tunisien Sami Bouajila rejoint le Jury et Atom Egoyan préside l'hommage au cinéma canadien



Rabat - La Fondation du Festival international du film de Marrakech a annoncé que le comédien franco-tunisien Sami
Bouajila a rejoint le Jury de la 15e édition qui se tiendra du 4 au 12 décembre 2015.



Sami Bouajila
Sami Bouajila
Par ailleurs, le réalisateur, scénariste et producteur Atom Egoyan présidera l'hommage au cinéma canadien, dimanche 6 décembre, et recevra le trophée du Festival à cette occasion, fait savoir la Fondation dans un communiqué.

Sami Bouajila compte à son actif une riche filmographie qui lui a valu plusieurs prix internationaux, notamment le César 2008 du meilleur acteur dans un second rôle pour le film "Les Témoins" d'André Téchiné, et le Prix de l'interprétation masculine pour l'ensemble des comédiens pour le film "Indigènes" de Rachid Bouchareb, lors du festival de Cannes 2006, précise la même source.

Parmi ses autres oeuvres célèbres, il y a lieu de citer "Omar m'a tuer" de Roschdy Zem (2010), "Carré Blanc" de Jean-Baptiste Léonetti (2008), "Zaina, la cavalière de l'Atlas" de Bourlem Guerdjou, "Vivre me tue" de Jean-Pierre Sinapi (2001) et "Les Silences du Palais" de Moufida Tlatli (1993).

Avec une quinzaine de films et autres projets à son actif, le Canadien Atom Egoyan est deux fois finaliste aux Oscars. Il remporte de nombreux prix dont cinq prix au Festival de Cannes, huit Génie, le Prix de la Meilleure adaptation cinématographique internationale à la Foire du Livre de Francfort, deux prix du National Board of Review, ainsi que le Prix Douglas Sirk au Festival du film de Hambourg 2010, souligne le communiqué.

Et d'ajouter que les oeuvres d'Atom Egoyan, reconnu internationalement comme une personnalité majeure du cinéma canadien, sont primées à Tokyo, Reykjavik, Las Palmas, Hongkong, Le Caire ou Athènes.

"The Sweet Hereafter" (Grand Prix du jury du Festival de Cannes 1997), "Exotica" (Prix de la critique international au Festival de Cannes 1994), "Next of Kin" (1984), "The adjuster" (1991), "Where the truth lies" (2005), "Adoration" (2008), "The Captive" (2014) et "Remember" (2015) sont parmi les films qui ont jalonné la carrière d'Atom Egoyan.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara