Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Jeudi 31 Mars à 16:21

15è Festival Mawazine: L'artiste haïtien Jean Wyclef en concert le 22 mai à l'OLM-Souissi de Rabat



Rabat - L'artiste haïtien multi-primé, Jean Wyclef, acteur incontournable du hip-hop mondial, se produira, le 22 mai sur la scène de l'OLM Souissi de Rabat, à l'occasion de la 15-ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde, indique jeudi l'Association Maroc Cultures.



"Pour sa deuxième apparition au Maroc, l'Association Maroc Cultures est heureuse d'accueillir l'une des plus grandes stars de la musique actuelle en la personne de Jean Wyclef. Acteur incontournable du hip-hop mondial et militant de la première heure, l'artiste haïtien incarne les valeurs d'ouverture et de conscience multiculturelle défendues par Mawazine depuis sa création", souligne un communiqué de Maroc-Cultures, organisatrice de l'évènement, qui aura lieu du 20 au 28 mai prochain.

Jean Wyclef a vendu davantage de disques avec les Fugees, en solo et à travers ses créations pour des artistes du monde entier que n'importe qui saurait en rêver aujourd'hui. Il possède assez de tubes dans sa discographie pour tenir en haleine une audience des heures durant. Son concert promet d'ores et déjà de marquer l'histoire de Mawazine, ajoute la même source

La musique que Jean Wyclef a écrit, réalisé et produit - à la fois comme superstar en solo et en tant que fondateur et leader des Fugees - est depuis plus de deux décennies une source d'inspiration unique dans le monde de la musique. Et cela depuis 1996, année au cours de laquelle The Fugees sortent l'album The Score, aujourd'hui certifié six fois disque de platine. Enregistré dans la cave de l'oncle de Wyclef, dans le New Jersey, le disque prend la tête des charts et est à l'origine d'une série de singles aux succès planétaires, dont l'indélébile reprise de la ballade Killing Me Softly, note le communiqué. 

A la suite de ce chef d'œuvre, l'enfant prodige Wyclef, doté d'une richesse d'influences allant du jazz au rock en passant par le classique et le reggae, a su renouveler son style et rester au sommet à travers une carrière d'artiste en solo et de producteur, dont le travail a attiré un éventail de célébrités venues des univers pop, country, folk, disco, latino et électro.

En 2006, dix ans après The Score, le single Hips Don't Lie, enregistré en duo avec Shakira, confirme la place au sommet que tient déjà Wyclef. Le blockbuster se classe numéro un dans plus de 20 pays, dont les Etats-Unis, couronnant un parcours musical quasi sans précédent dans l'histoire moderne. Après avoir révolutionné le son hip hop dans les années 1990, Jean Wyclef se lance dans une carrière de producteur pour d'autres artistes de renom, de Whitney Houston à Cypress Hill en passant par Santana pour qui il a réalisé le tubesque Maria, Maria, classé numéro un à sa sortie. 

Wyclef a ainsi été récompensé pour sa créativité et son esprit d'aventure par trois Grammy Awards ainsi que par le magazine Rolling Stone, qui l'a classé dans son Top 50 des acteurs de l'histoire du hip hop. Wyclef est également l'un des rares à avoir collaboré avec autant des légendes, parmi lesquelles Michael Jackson, Queen, Mick Jagger, Paul Simon, Earth, Wind & Fire, Kenny Rogers, Tom Jones... Il a aussi su garder une oreille attentive aux nouveaux talents en contribuant, notamment, à lancer Beyoncé avec le single No, No, No des Destiny's Child's. 

"Mais, Wyclef a aussi su bâtir une incroyable carrière de compositeur solo. Avec six albums à son actif, dont les ventes cumulées dépassent dix millions d'exemplaires, le musicien s'est mis à la composition de ses propres chansons dès 1997 et son premier album solo Wyclef presents The Carnival featuring the Refugee All Stars, dont les titres Gone Till November et We're Trying to Stay Aliv, sur lequel Wyclef sample le fameux Ah ha ha ha stayin' alive des Bee Gees, font un carton. En 2000, Wyclef publie un nouvel opus, Ecleftic, et sort en 2002 un troisième disque, Masquerade, sur lequel on peut retrouver le hit 911 en duo avec Mary J. Blige", poursuit le communiqué. 

En 2003, on retrouve Wyclef dans les bacs avec The Preacher's Son et un best-of. En 2005, Wyclef fait à nouveau parler de lui avec un album composé en hommage à son père. Grâce à Welcome to Haïti, creole 101, Wyclef revient avec finesse aux sources et démontre en musique la ferveur de son engagement pour la cause haïtienne. Car en plus d'être musicien, producteur, auteur et compositeur, Wyclef est aussi un philanthrope engagé auprès de ses compatriotes haïtiens à travers la fondation Wyclef Jean qui soutient et finance des projets sociaux et humanitaires, selon Maroc Cultures.

Même après une carrière aussi aboutie, Wyclef n'a pas abandonné son goût pour les voyages sonores. Prochainement dans les bacs, son nouvel album, Clefication, comprend des featurings avec Afrojack, Emeli Sandé et le DJ multi-primé Avicii ! .

Créé en 2001, le festival Mawazine Rythmes du Monde est le rendez-vous incontournable des amateurs et passionnés de musique au Maroc. Avec plus de 2 millions de festivaliers pour chacune de ces dernières éditions, il est considéré comme le deuxième plus grand événement culturel au monde. 

Organisé pendant neuf jours, chaque année au mois de mai, Mawazine offre une programmation riche et exigeante qui mêle les plus grandes stars du répertoire mondial et arabe, faisant des villes de Rabat et Salé le théâtre de rencontres exceptionnelles entre le public et une kyrielle d'artistes de renom. 

L'association Maroc Cultures, créée lors d'une assemblée générale tenue à Rabat le 23 octobre 2001, est un organisme à but non lucratif qui s'est fixée pour mission principale de garantir aux publics de la région de Rabat-Salé-Kénitra une animation culturelle et artistique d'un niveau professionnel digne de la capitale du Royaume.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara